mercredi 21 septembre 2016

Antoine, Henri MOUNIER marsouin au 6ème Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale

Antoine, Henri est né le 25 octobre 1879 à Lanas (Ardèche). Il est le fils d'Arsène et Marie née RANCHIN.

Matricule 1217 de la classe 1889 au centre de recrutement de Pont-Saint-Esprit, il part le 16 novembre 1900 faire son service militaire au 4ème RIC (caserne Grignan de Toulon).


Le 22 juin, il passe au 22ème RIC (Caserne d'Aurelle de Marseille).



Le 12 mars 1902, il signe à Toulon un engagement de 2 ans


 qui sera renouvelé :




- le 12 mars 1902 pour 2 ans
- le 15 mars 1905 pour 1 an
- le 13 septembre 1906 pour 4 ans
- le 30 mai 1910 pour 5 ans
À l'issue, il demande une prolongation d'un an
 pour rester en Annam-Tonkin.



















Au sein des divers RIC où il est affecté, il combattra:
- du 2 janvier au 10 novembre 1903 en Cochinchine
- du 11 novembre 1903 au 29 janvier 1906 au Cambodge
- du 30 janvier 1906 au 6 mars 1906 en Cochinchine
- du 25 septembre 1906 au 15 janvier 1909 à Madagascar
- du 15 décembre 1911 au 30 janvier 1915 au Tonkin


















Rapatrié en France, où se prépare l'expédition des Dardanelles, il est affecté au 6ème RIC puis au 6ème Régiment Mixte Colonial, qui a été créé en mars 1915.

Le 6ème Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale est composé de 2 bataillons de Tirailleurs Sénégalais et d'un bataillon du 6ème RIC.

Depuis le 1er avril 1912, Henri est sergent.

Le 6ème RMIC fait partie de la 1ère DI du Corps Expéditionnaire d'Orient. Avec le 4ème RMIC, il forme la 2ème brigade Coloniale.

Parti de Toulon, sur le paquebot "La Lorraine", le régiment arrive à Bizerte où sont rassemblées les troupes du Corps Expéditionnaire.



"La Lorraine", comme son frère jumeau "La Savoie" est un paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique qui at été réquisitionné pour le transport des Troupes aux Dardanelles.

Dans l'attente du débarquement, le régiment va à Lemnos (Grèce) puis à Alexandrie (Égypte).

Le 16 avril, à bord du paquebot "La Savoie", le bataillon où est Antoine, quitte Alexandrie (les bataillons sénégalais sont sur le "Carthage" et le "Ving-Long").



Le 25 avril, le 6èmeRMIC débarque  à Koum-Kale pour établir une tête de pont. La tâche est particulièrement difficile et le 27 au soir, le régiment reçoit l'ordre de réembarquer.


Devant les violentes contre-attaques, il est à nouveau débarqué à Sedd-ul-Bar sur la presqu'île de Gallipoli où il a le plus grand mal à contenir les assauts turcs mais il réussit toutefois à avancer jusqu'au ravin de Kévérès Déré qu'il atteint le 28 mai et s'y maintient.

Le 21 juin, le 6ème RMIC reçoit l'ordre de prendre le mont Achi  Baba. C'est au cours de cette attaque, qu'Antoine sera tué.

 
Le Mont Achi Baba

 Antoine est inscrit sur le Monument aux morts de Lanas.


Sources bibliographiques et iconographiques

Archives départementales de l'Ardèche
Archives départementales du Gard
SGA,  Mémoire des hommes
     - JMO  Corps Expéditionnaire d'Orient  26N  75/1-2-3
     - JMO 1ère Division du COE      26N    75/10
     - AFGG
"Les Troupes de Marine"  Lavauzelle 2002
BNF  Gallica "Historique du 56ème RIC"  Capitaine ROECKEL   1920
www.chtimiste
www.champagne 14-18

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire